Édition 2021

La deuxième édition du festival « Plein champ »

Le Festival Plein champ est de retour !

Prévue les 24, 25 et 26 septembre 2021, la deuxième édition du Festival Plein champ fait son retour dans les zones d’écologie populaire des quartiers sud de Villetaneuse. Organisé par l’association de l’Autre champ, en partenariat avec le collectif d’habitant.e.s du Ver galant, ce festival dédié au cinéma et à l’agro-écologie consacre sa programmation autour de la vaste et tout autant nécessaire thématique des « pratiques collectives d’émancipation et de réappropriation de l’écologie. »

Le temps d’un week-end, ce festival gratuit et ouvert à tous.tes poursuivra son objectif de créer un espace de convergence des énergies et des envies qui cheminent vers la transformation de nos villes pour « mieux vivre et mieux respirer dans nos quartiers », comme l’annonce le titre de la discussion d’ouverture. Se succéderont dans le week-end plein d’ateliers, des spectacles, des lectures de contes, des interventions et des temps de partage d’expériences autour d’enjeux qui traversent nos vies quotidiennes : prendre soin de soi, des autres et de nos environnements, mieux connaître et soutenir la biodiversité, s’organiser pour encore plus de jardins et moins de béton.

Comme un écho aux réalités des espaces écologiques en mouvement dans les quartiers sud de Villetaneuse, où une grande majorité de femmes s’investissent, la programmation cinéma du Festival est clairement féministe, avec de nombreux films qui mettent en valeur des points de vue de femmes engagé.e.s dans des pratiques agricoles, et faisant face au patriarcat et au productivisme. Une séquence du Festival, prévue l’après-midi du samedi 25 septembre, propose notamment des films et des échanges autour de pratiques développées par des collectifs de femmes en Amérique aLatine, et tentera de dégager des perspectives et des liens avec les réalités sociales de nos quartiers.

Par le biais de films et d’échanges, le Festival abordera également d’autres thématiques telles que l’agro-foresterie, le soin par les plantes, les luttes contre l’artificialisation de nos territoires. Tout au long du week-end, on pourra également bricoler, dessiner, récolter des graines, creuser une mare… Et prendre soin aussi de ses oreilles, avec le bon son du trio Al Akhareen en clôture du Festival dimanche soir.

Que vous soyez engagé.e.s ou non, que vous soyez passionné.e.s ou juste curieux.se.s à propos de ces histoires de transformation de nos existences et de nos quartiers, que ce soit pour voir tous les films et participer aux discussions en mode marathon écolo, ou juste pour pratiquer une séance de yoga, glaner quelques conseils santé, réparer son vélo, rencontrer des collectifs engagés, pécho quelques graines biologiques, ou manger un bon repas de la Cantine des Femmes battantes, passez donc faire un tour au Festival, il y en aura pour tout le monde et pour tous les âges !


Vendredi 24 septembre

16h30 – 23h

16h30

Ouverture

17h / Poulailler /

Lancement du chantier permanent du festival : Une mare pour les poules

17h – 18h Mandala plantes médicinales / Grande parcelle /

Atelier découverte des plantes médicinales en partenariat avec Permapolis (Saint-Denis)

17h30 – 19h / Grande parcelle /

Atelier artistique (peinture et réalisation d’une fresque)

18h – 19h30 Agora / Grande parcelle /

Intervention thématique : « Mieux vivre et mieux respirer dans nos quartiers »

Invité.e.s :

– Flaminia Paddeu (géographe, Univ. Sorbonne Paris Nord, PLEIADE)

« Résister, subsister, persister. Agricultures urbaines à la croisée des chemins » présentation de l’ouvrage Sous les pavés la terre (Seuil, 2021).

– Membres du(e) collectif(s) du quartier des Lentillères (Dijon)

20h / Jardin partagé /

Repas à prix libre indicatif (Cantine des Femmes battantes)

21h / Grande parcelle /

Projection du film Champ de lutte, semeurs d’utopie (2018, 1h13) de Mathilde Syre

Ils sont paysans. Pendant un an, la réalisatrice a suivi leurs gestes quotidiens, leurs réussites et leurs doutes. Autonomie, initiatives collectives, réappropriation du foncier, accès aux semences… Au delà de la préservation de l’environnement, ils s’engagent chaque jour pour une agriculture  » vivable « , paysanne, et une autre manière de faire société… Et si le changement venait des champs ?

Suivie d’un temps d’échange

21h / Poulailler /

Projection enfants en parallèle


Samedi 25 septembre

13h30 – 23h

13h30

Accueil

14h-15h30 / Grande parcelle /

Atelier artistique (peinture et réalisation d’une fresque)

Atelier découverte des plantes tinctoriales, proposé par Auber’Fabrik

14h Chapiteau / Poulailler /

Projection du film « La Terre du milieu » (2020, 58′) de Juliette Guignard

Camille est devenue paysanne, comme on dit de quelqu’un vivant avec le pays. Elle a choisi la Creuse, une terre rude et souple, laborieuse et lumineuse. Elle éprouve un rejet grandissant des normes agricoles qui contrôlent sa production. Élever ses trois enfants, prendre soin de ses animaux et de ses plantes, sera toujours plus important que le rendement. En miroir, les enfants apprennent aussi à faire des choix devant les normes que leur impose l’école.

Suivie d’un échange avec Mathilde Raczymow, productrice du film

16h Espace contes / Poulailler /

CONTES À GRAINES (30min) par la Cie par Has’Arts

Un tour de contes et d’histoires qui germent dans notre imaginaire, pour petites et grandes oreilles.

16h45 Chapiteau / Poulailler /

Projection du film « Femmes rurales en mouvement » (46′, 2016) d’Héloïse Prévost

« Mulheres rurais em movimento » (Femmes rurales en mouvement) est un documentaire participatif co-construit et co-réalisé avec les militantes du MMTR-NE, le Mouvement de la Femme Travailleuse Rurale du Nord-est, au Brésil. Ce projet collectif aborde le quotidien de ces femmes en lutte contre le patriarcat, l’homophobie, l’agriculture intensive et polluante. Féminisme et agroécologie sont conjugués dans leur quotidien comme sur la scène politique.

Suivie d’un échange avec la réalisatrice (en visio) et Mélanie Antin (doctorante en socio-anthropologie) après la projection

18h Espace contes / Poulailler /

CONTES À GRAINES (30min) par la Cie par Has’Arts

Un tour de contes et d’histoires qui germent dans notre imaginaire, pour petites et grandes oreilles.

18h30 Agora / Grande parcelle /

Partage d’expériences : « De l’Amérique Latine à nos quartiers, similitudes et perspectives pour les femmes engagés dans des pratiques d’émancipation écologiques »

Avec Mélanie Antin (doctorante en socio-anthropologie) et d’autres invitées

20h / Jardin partagé /

Repas (Les Femmes battantes)

21h / Grande parcelle /

Projection du film Ni les femmes ni la terre (2018, 62′) de Marine Allard, Lucie Assemat et Coline Dhaussy

Un documentaire tourné comme un voyage en itinérance autour des luttes ayant trait au corps et au territoire, en Argentine et Bolivie. Le film suit au plus près celles qui luttent contre les violences faites aux femmes, le système Monsanto et la destruction de l’environnement par les entreprises extractivistes. Il met en évidence le parallèle entre les logiques d’appropriation capitaliste, coloniale et patriarcale de la terre et des corps des femmes, compris comme potentielles sources de profit. Dans les favelas, les périphéries urbaines, les campagnes isolées en Patagonie et l’altiplano bolivien, ces femmes dessinent des voies pour une révolution écoféministe globale.

21h / Poulailler /

Projection enfants en parallèle


Dimanche 26 septembre

10h – 22h

10h Accueil

10h15 – 11h15 / Grande parcelle /

Séance de Yoga en plein air

11h30 – 13h Agora / Grande parcelle /

« Le soin par les plantes, quelles approches possibles dans nos quartiers ? »

Atelier d’échanges d’expériences proposé par l’association de l’Autre champ et Permapolis

11h30 – 13h / Jardin partagé /

Atelier artistique (dessins d’observation écologiques)

13h / Jardin partagé /

Repas à prix libre (Collectif du Ver galant)

14h Chapiteau / Poulailler /

Projection du film Le Temps des forêts de François Xavier Drouet (2018, 1h43)

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives.

Suivie d’un échange en présence d’Alexis Boniface du Groupe national de surveillance des arbres

14h30 – 16h / Espace atelier /

Fabrication de nichoirs

14h30 – 16h / Jardin partagé /

Atelier découverte des plantes tinctoriales, proposé par Auber’Fabrik

16h30 – 17h30 / Jardin partagé /

Ateliers récolte de graines et bombes à graines

17h – 18h30 / Agora / Grande parcelle

Présentation des initiatives Reprises de terres et Rencontres des espaces d’écologie populaire d’Île de France

Échanges avec des militant.e.s de ces initiatives récentes, destinées à créer des dynamiques collectives, à mettre en lien différents espaces et à inventer des tactiques foncières, politiques et juridiques pour contrer l’accaparement et le saccage des terres par le productivisme.

17h Compost / Poulailler /

Spectacle participatif LA VISITE DU COMPOST (40min) par la Cie par Has’Arts

L’Autre champ reçoit la visite annuelle d’un maître composteur, son slogan : « Le compost c’est la vie ! » C’est un constat atterré et optimiste sur le monde de l’homodetritus.

18h45 Chapiteau / Poulailler /

Projection du film Anaïs s’en va-t-en guerre (2014, 45′) de Marion Gervais

Anaïs a 24 ans. Elle vit seule dans une petite maison au milieu d’un champ en Bretagne. Rien ne l’arrête, ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni son tracteur en panne, ni les caprices du temps. En accord avec ses convictions profondes, elle est portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice et de faire pousser des plantes aromatiques et médicinales. Le film accompagne cette jusqu’au-boutiste, (presque) seule contre tous.

19h30 / Grande parcelle /

Buffet de clôture

20h30 – 21h30 / Jardin partagé /

Concert « Al Akhareen hip-hop trio »

Al Akhareen hip-hop trio offre une alchimie musicale inédite, emportant têtes et corps dans un hip-hop puissant et poétique. Les instrus et le flow du rappeur, beatmaker et beatboxer palestinien Osloob s’associent avec justesse aux improvisations de la flutiste franco-syrienne Naïssam Jalal, soutenus aux platines par le Dj hors paire Junkaz Lou.


Et aussi :

Grande Parcelle :

Espace ressources : ouvert tout au long du festival

Espace bar : ouvert tout au long du festival

Espace atelier :

Atelier d’auto-réparation vélos : samedi 14h30 – 17h 30

Jardin partagé :

Espace jeux enfants : ouvert vendredi 17h30 – 19h30 / Samedi 14h – 19h / Dimanche 14h – 19h

Espace Bien-être et détente :

Réflexologie, aromathérapie, massages, relaxation, venez découvrir la naturopathie et profiter d’un temps de soin personnalisé, pratiqué par des naturopathes professionnelles de notre territoire. Inscriptions sur place. En partenariat avec Fun Être sur l’Île (Île-Saint-Denis)

Poulailler :

Espace de projection continue (télécharger le programme pour plus de détail)


Organisé par

L’association de l’Autre champ

Collectif du Ver galant

Avec le soutien de :

Mairie de Villetaneuse

Plaine Commune (Fabrique d’avenir)

Département de Seine-Saint-Denis

En partenariat avec :

Synaps collectif audiovisuel

La Cantine des Femmes battantes

Auberfabrik


Contacts

http://www.autrechamp.fr

06 50 99 77 27

association.autrechamp@gmail.com

Facebook Autre Champ

Insta autrechamp


Infos pratiques

Le Festival se tiendra dans le respect des conditions et des mesures sanitaires en vigueur

Prix

Activités gratuites et ouvertes à tous·tes.

Boissons et restauration à prix libre (indicatifs)

Le lieu

Parcelles des Champs ouverts et Jardin partagé de Villetaneuse

165 et 181 avenue de la Division Leclerc

Pour venir :

Station César (Tram T8) à 200m

(T8 accessible Gare de St Denis ou métro 13 Porte de Paris)

Gare d’Epinay-Villetaneuse (Ligne H) puis 10 min de marche

Station Villetaneuse Université (Tram T11) puis 10 min de marche

1 réflexion au sujet de “La deuxième édition du festival « Plein champ »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s